Block title
Block content

 

LE PARTENARIAT

L’Institut National des Métiers d’Art et Manifesto, qui se sont associés en janvier dernier pour accueillir au sein de l’incubateur d’artistes POUSH à Clichy cinq artisans d'art, lancent un nouvel appel à candidature pour l’accueil de trois nouveaux résidents. 

L'appel à candidature est ouvert jusqu'au 29 septembre 2021 pour une installation début octobre jusqu’à la fin de l’année 2021. En effet, initialement prévu pour durer du 1er février au 31 juillet 2021, ce partenariat est prolongé jusqu'au 31 mars 2022.

Par ce partenariat, qui s'inscrit dans le cadre de son plan de relance pour les Métiers d’Art et Patrimoine Vivant, l'INMA affirme sa volonté constante de soutenir les professionnels des métiers d’art et du patrimoine vivant et de promouvoir la création artistique au sein de l’artisanat d’art.

« Ces jeunes professionnels vivent une expérience exceptionnelle où le monde de l’artisanat et de l’art se côtoient et s’enrichissent mutuellement explique Anne-Sophie Duroyon-Chavanne, directrice de l'Institut National des Métiers d'Art. Grâce à la prolongation de ce partenariat, nous sommes heureux, surtout en ces temps difficiles, de pouvoir leur offrir ce soutien sur presque un an. » Pour Laure Confavreux-Colliex, co-fondatrice et directrice générale de Manifesto, « En ce moment, plus que jamais, il nous semble essentiel d’accompagner au quotidien les artistes et artisans dans leurs projets et d’ouvrir des passerelles entre différentes pratiques ».

À l’issue d’un premier appel à candidature, trois premiers artisans – Quentin Cabanes, Angélique Chesnesec et Shoko Tsuji – ont pu intégrer POUSH et investir leur atelier le 1er février 2021. C’est la première fois que des artisans d’art intégraient le lieu aux côtés de plasticiens, peintres, designers graphistes, dessinateurs…

En plus de bénéficier d’un espace de travail de 93 m2, ils profitent actuellement de l’accompagnement complet « incubateur » proposé par Manifesto : un accompagnement   artistique,   juridique, administratif et technique, notamment. Ce partenariat constitue pour les   jeunes résidents un   véritable tremplin et de nouvelles opportunités dont les rencontres avec les   artistes de POUSH. Autant   d’occasions de réflexions, de projets communs, de partage des   expériences et outils de production.

 

Trois nouveaux résidents pourront intégrer POUSH à l’issue d’un nouvel appel à candidature, ouvert jusqu'au 29 septembre 2021. Les artisans sélectionnés bénéficieront du même dispositif d'accueil et d'accompagnement du 1er octobre au 31 mars 2022.

COMMENT CANDIDATER ?

​Dossier à compléter et à retourner par mail à l’Institut National des Métiers d’Art avant le 29 septembre 2021 à l’adresse suivante : gille@inma-france.org.

Télécharger le dossier de candidature

Pièces à fournir :

- Demande d’inscription datée et signée (merci de compléter les pages 8 à 11)

- Pièce d’identité

- Dossiers et photos des créations

  • CONDITIONS

Le présent appel à candidature est ouvert à tous les professionnels des métiers d’art.

Les pratiques générant des charges calorifiques importantes : four à céramique, soudure, serrurerie... et dégageant des émissions nocives ne sont pas possibles sur site.

  • CALENDRIER 

. Dossier de candidature à retourner à l’adresse gille@inma-france.org au plus tard le 29 septembre 2021, accompagné d’un portfolio et d’une pièce d’identité. 

. Étude des dossiers de candidature les 30 septembre et 1er octobre 2021. 

. Visite des locaux et signature de la convention la semaine du 4 octobre 2021. 

. Entrée dans les locaux et installation à partir du 11 octobre 2021. 

 

  • QUESTIONS

Pour toute question relative à cet appel à candidatures, merci d’envoyer un mail à gille@inma-france.org.

 

-------

ZOOM SUR LES TROIS PREMIERS ARTISANS INCUBÉS : 

        Quentin Cabanes


© Mathias-Rota

 

Issu du domaine artisanal et plus particulièrement de la ferronnerie d’art et de la monture en bronze, l’artiste designer Quentin Cabanes utilise notamment la torsion comme un prétexte pour créer, tant dans la sculpture que dans la bijouterie en passant par l’objet

"Mon double diplôme d’artisan et de designer m’a permis d’être formé dans divers ateliers et studios tels que chez Arik Levy Studio, l’atelier de soclage du musée du Louvre ou encore chez Frédéric Ruyant Studio. Ils m’ouvrent aujourd’hui sur un large champ d’application créatif, notamment grâces aux nombreux savoir-faire et connaissances généreusement transmis.

Mon travail s’inspire souvent de souvenirs et d’expériences personnels que je traduis à travers le bijou et la sculpture, c’est pourquoi il m’est important de garder un contact direct avec la matière, cela me permet d’être au plus fidèle de ce que je veux retranscrire. Je ne pose aucune démarcation entre ces deux domaines, puisque l’expérimentation de l’un peut servir à l’autre et réciproquement. ", explique l’artiste designer.

 

 

       

        Angélique Chesnesec


© Mathias-Rota

 

Diplômée d'un Diplôme des métiers d'art en Art textile option Broderie à Rochefort et d'un second en Sculpture sur Métal à Paris, Angélique Chesnesec mêle deux savoir-faire pour créer des œuvres uniques. Elle associe le textile et le métal. Elle les assemble pour qu'ils s'harmonisent au sein de compositions rythmées. Elle les sculpte en les pliant pour qu'ils s'expriment de manière singulière. Les deux matières se confondent.

L’artiste transcende la condition initiale d'une matière pour surprendre par son utilisation, sa forme et son association avec une autre qu'elle. Dans cet élan, elle place l’acier détérioré au centre de son processus créatif. Elle révèle l'histoire, la forme, la texture et la couleur des morceaux qu'elle récolte en créant des pièces sensibles. Angélique réalise des pièces murales, des sculptures et des pièces architecturales. Elle adapte également ses principes artistiques à un espace précis en proposant des pièces sur-mesure.

 

 

 

 

         Shoko Tsuji


© Mathias-Rota

 

Shoko Tsuji s’illustre dans l’art de la broderie, la peinture et le dessin en utilisant par exemple des perles de Crystal ou encore des feuilles d’or.

"Après avoir été initialement graphiste et illustratrice, des événements de vie sont venus perturber les fondations sur lesquelles je m'étais construite. S'est ensuivi un long processus spirituel durant lequel j'ai reconnecté avec les textiles et broderies de traditions anciennes, et essentiellement asiatiques.

Dans le besoin de relater ces expériences, j'ai appris à l'école Lesage les techniques de broderie française dont j'ai pu apprécier les possibilités dans les grands ateliers parisiens. Je continue d'approfondir mes recherches lors de résidences et voyages -bien qu'à l'arrêt aujourd'hui- et de développer mon travail artistique autour des phénomènes psycho-énergétiques nous rappelant au Vivant."

 

Quentin Cabanes, Angélique Chesnesec et Shoko Tsuji, lors de leur installation à l’incubateur
13e étage - Espace artisans d'art - INMA
Installation-Quentin-Cabanes_credit_mathias_rota.jpg
Installation1-Quentin-Cabanes_credit_mathias_rota
Matières-Quentin-Cabanes_credit_mathias_rota
Portrait-Quentin-Cabanes_credit_mathias_rota
Espace_credit_mathias_rota
Shoko-Angélique-Quentin-EspacePoush_mathias_rota
Matières-Shoko Tsuji_credit_mathias_rota
Matières-Shoko Tsuji_credit_mathias_rota
Portrait-Shoko Tsuji_credit_mathias_rota
Espace_Angélique Chesnesec_credit_mathias_rota
Élément_Angélique Chesnesec_credit_mathias_rota
Portrait_Angélique Chesnesec_credit_mathias_rota
Matières_Angélique Chesnesec_credit_mathias_rota