Block title
Block content

Engagez-vous auprès de l'Institut National des Métiers d'Art

Les jeunes étudiants du secondaire ont souvent du mal à identifier plus de sept métiers différents. Pourtant, les métiers d'art représentent une richesse incroyable avec leurs 281 savoir-faire uniques qui contribuent à enrichir le patrimoine immatériel de la France. Ces professionnels ont développé leur expertise au fil des siècles, façonnant leurs gestes à travers la formation et les échanges avec leurs pairs, formant ainsi un cycle vertueux où l'apprenti devient maître, transmettant à son tour son savoir-faire.

Actuellement, parmi ces 281 métiers, 106 ne bénéficient pas de formations diplômantes, et les programmes de formation professionnelle existants rencontrent parfois des difficultés à attirer des étudiants. Ce constat est alarmant, de nombreux métiers rares sont en péril, d'où l'importance de transmettre nos savoir-faire d'exception pour assurer leur continuité.

Ces vocations sont pourtant sources d’épanouissement, porteuses de sens, de valeur et de nombreux secteurs des métiers d'art recherchent activement leur Relève.

Pourquoi nous soutenir ?

Chaque don est une part de soutien pour nous accompagner dans cette mission que nous portons fièrement depuis plus de 130 ans.

Fondé en 1889, l'Institut National des Métiers d'Art mène une politique de soutien aux professionnels des métiers d'art et du patrimoine vivant pour les faire perdurer, rayonner et grandir tout au long de leurs parcours, en France comme à l'international.

 

Susciter des vocations

À la Découverte des Métiers d’Art » est un programme d’éducation artistique et culturelle destiné aux élèves de 4ème et 3ème. Il propose une pédagogie innovante centrée sur le « faire » et la « matière ». 

Pour chaque classe participante, il se déroule en trois temps sur une journée : une visite thématique d’une institution culturelle, d’un monument ou d’une entreprise sous l’angle des métiers d’art, un atelier pratique et la visite d'un établissement de formation.

"Ce qui m'a motivé pour inscrire mes élèves de 3ème, c'est la découverte des métiers d'art qui ne sont pas mis en valeur sur le parcours orientation, il y a peut-être des vocations qui se créeront"
Adrien, professeur 

Permettre la rencontre entre professionnels et grand public

les Journées Européennes des Métiers d’Art sont un événement unique au monde et gratuit en faveur d’une meilleure reconnaissance du secteur des métiers d’art. Ces journées invitent le grand public à aller à la rencontre des professionnels des métiers d’art au travers de portes ouvertes d’ateliers et d’établissements de formation, de manifestations, de Rendez-vous d’Exception, de démonstrations de savoir-faire, d’ateliers découverte, de conférences, visites à deux voix. 

L'édition 2024 (du 2 au 7 avril 2024) aura pour thème Sur le bout des doigts et sera axé sur la jeunesse pour déclencher la première étincelle en rencontrant un professionnel et se découvrir une passion auprès d’un artisanat.

"Nous avons proposé un atelier-découverte de la dentelle aux fuseaux. Les personnes qui ont pu s'initier étaient plus que ravies. Elles étaient surprises d'y arriver. Ça leur a donné envie de continuer. "
Entreprise Soline Du Puy, suite à sa participation à l'édition 2023 

Mettre en lumière les parcours d'excellence

Le Prix Avenir Métiers d'Art est le seul prix qui récompense les jeunes dans les filières de formations aux métiers d'art.
Il est destiné à mettre en valeur de jeunes talents, futurs acteurs de la vie économique dans ces métiers de passion et de création. Il a pour objectif d'encourager, d'accompagner et de valoriser les savoir-faire spécifiques aux métiers d'art à travers les œuvres réalisées par les élèves .

"J’avais besoin de faire quelque chose de mes mains, je me suis raccrochée à ce qui me plaisait le plus : concevoir des meubles. Ce qui me plait dans ce métier c’est d’avoir un contact avec la matière, de concevoir des objets à mon image et aussi de transmettre ma vision à travers des créations en bois."  
Nora Magaud, 1er prix national Niveau 3

Faire perdurer les savoir-faire d'exception

L'INMA accompagne la transmission  en identifiant les besoins du secteur des métiers d'art et du patrimoine vivant à travers son pôle Ressources & intelligence économique, véritable observatoire, qui collecte et analyse la donnée puis met à disposition de tous et en accès libre des études fondamentales pour le secteur.

"Se nourrir du passé pour accomplir l’avenir, voici la devise de nos ateliers qui ne cessent de protéger notre patrimoine et tentent à tout moment de le valoriser "  
La Maison du Vitrail, Entreprise labellisée EPV depuis 2009

 

Transmettre le geste

Le Titre de Maître d’art, décerné à vie par le ministère de la Culture, consacre la carrière d’un artisan au sommet de son art dont le savoir-faire ne s’apprend plus en formation. N’étant pas un conservatoire des arts et techniques voués à péricliter, mais un métier vivant et utile, le Maître, au cours d’un dispositif de trois ans piloté par l’INMA, transmet à un Élève. Ainsi, ces métiers d’art sont non seulement sauvés pour une génération, mais consignés à l’écrit pour toujours afin d’être transmis, réappris, et plus jamais oubliés.  

« Il n’y a pas eu que la transmission du geste et du savoir, on a été accompagné d’une manière incroyable par les personnes qui travaillent à l’INMA, on a eu des opportunités de faire des choses que nous n’aurions pas pris le temps de faire autrement »
Mathieu Pradels Élève de Judith Kraft, Maître d'Art de la promotion 2017 - Lutherie instruments anciens

Déduction fiscale 

L'Institut National des Métiers d'Art est reconnu d’utilité publique depuis 1905.

A ce titre tous les versements sont éligibles aux dispositifs de réductions fiscales

  • pour les personnes physiques

66 % des sommes versées sont déductibles de l'impôt sur le revenu dans la limite de 20 % du revenu imposable.
Par exemple, pour une personne imposable, un don d'un montant de 200 euros coûte réellement 68 euros après déduction fiscale

  • pour les personnes morales

60% du montant du don sont déductibles de l’impôt sur les sociétés dans la limite de 0,5% du CA.
Par exemple, un don d'un montant de 500 euros coûte réellement 200 euros après déduction fiscale