Block title
Block content
Atelier Vincent Breed © Sandrine Roudeix
Atelier Vincent Breed © Sandrine Roudeix

Spécialiste du verre chaud, le verrier à la main met en forme la matière en fusion (cristal, cristallin ou verre ordinaire) selon différentes techniques (cueillage, soufflage, pressage…) et à l’aide de différents outils (ferret, cannes, mailloche, moule…).

Spécialités

A l'aide d'une canne, le cueilleur prélève dans le four une boule de verre en fusion qui servira d'apport à la réalisation de l'objet final.

Le poseur/faiseur de pieds ou de jambes procède, à partir de la matière que lui apporte le cueilleur, à la réalisation de la jambe ou du pied du verre à l'aide d'une pincette et d'une palette en bois.

Le souffleur à la canne prélève une boule de cristal ou de verre à l'aide d'une canne creuse qu'il va travailler avec différents outils (mailloche, palette...) et dans laquelle il souffle pour lui donner la forme souhaitée. 

Emploi et débouchés

Le verrier à la main peut être un artiste, un artisan à son compte ou salarié de petites, moyennes ou grandes entreprises. L’activité du verrier s’exerce en atelier, rarement seul, le plus souvent aidé d’un ou plusieurs professionnels ou au sein d’une équipe structurée dans des verreries artisanales ou des cristalleries. La cristallerie à la main représente moins de 0,05 % de la production française en verre creux (dominée par la verrerie mécanique d’emballage : bouteilles, bonbonnes, flaconnages…). Mais cette spécialité française rayonne par la renommée de grands noms de la profession tels que Lalique, Saint-Louis ou Baccarat. Ces entreprises se caractérisent par un haut niveau de création et emploient une main d’œuvre très spécialisée. Une grande part de leur activité est réalisée sur les marchés internationaux.
Dépendant de la conjoncture économique, le secteur des arts de la table a enregistré de mauvais chiffres en 2003/2004. Grâce à une politique d’innovation et de créativité, une reprise a été amorcée en 2005 : tendance colorée, recherche de nouveaux contenants inspirés d’autres cultures… Certains grands cristalliers se sont également diversifiés vers la bijouterie et les objets de décoration comme le luminaire ou la parfumerie. Si la verrerie industrielle est géographiquement concentrée sur quatre régions (Nord-Pas-de Calais, Haute- Normandie, Picardie et Rhône-Alpes), les verreries de type familial et les ateliers d’artistes verriers indépendants sont répartis sur l’ensemble du territoire français.

Devenir verrier à la main

Formation initiale

Niveau V
- CAP arts du verre et du cristal, 2 ans.
Niveau IV
- BMA souffleur de verre, 2 ans.
- BT dessinateur en arts appliqués option verrerie cristallerie, 3 ans.
Niveau III
- DMA décor du verre option arts du verre et du cristal.
Niveau II
- DN MADE Matériaux

Le Cerfav propose une formation de niveau supérieur intitulée « Créateur verre ». L’axe essentiel de cette formation est la création d’activité et le développement artistique appliqué. D’une durée de 1 an, elle s’adresse aux candidats possédant de réels savoir-faire adaptés à un matériau qui n'est pas nécessairement le verre.

Formation professionnelle continue

Quelques centres de formation préparent au CAP arts du verre et du cristal dans le cadre de la formation professionnelle continue. Plusieurs actions de formation, non diplômantes, de courte durée ou sous forme de cours à l’année, permettent de suivre une initiation ou un perfectionnement dans le domaine du verre, par la pratique des différentes disciplines.