Block title
Block content
Maison Gallin, Canneur rempailleur © Augustin Detienne
Maison Gallin, Canneur rempailleur © Augustin Detienne

Le canneur-rempailleur garnit les plateaux d’assise avec du rotin pour le cannage, de la paille, du jonc ou du raphia pour le paillage. Les brins sont apprêtés dans l’eau et tressés selon différents points de clôture.

Emploi et débouchés

La plupart des canneurs rempailleurs ont un statut d’indépendant, rarement de salarié. Son cœur de métier est toujours actuel, et consiste à restaurer le mobilier du patrimoine. Le cannage et le paillage s’intègrent aujourd’hui dans la décoration d’intérieur en proposant de nouveaux services, comme notamment des réalisations polychromes décoratives et artistiques. La clientèle est en grande partie privée. Quelques entreprises peuvent rempailler des chaises pour des structures étatiques comme les ministères ou le Mobilier national. 

Devenir canneur - rempailleur 

Formation initiale 

Niveau V
- CAP cannage paillage en ameublement, 1 ou 3 ans

Formation professionnelle continue

Le CAP cannage paillage en ameublement et le CQP canneur-pailleur en ameublement et décoration peuvent se préparer dans le cadre de la formation continue. Parallèlement, divers stages permettent de s’initier ou de se perfectionner aux techniques de cannage paillage.