Nacrier – Boutonnier de nacre

Métier du secteur : Tabletterie

Métier

La nacre une matière délicate à travailler. Cette substance calcaire irisée recouvre l’intérieur des huîtres et de nombreux coquillages. Elle est secrétée par le coquillage en couches successives et sinueuses, ce qui la rend dure, mais cassante. Le nacrier, spécialisé dans sa transformation en objet d’art, saura la manier et la magnifier. Il est le seul à savoir travailler les différentes couches de nacres en une seule matière dense. Il est maître dans l’art de la tailler, la ciseler et la graver.
Le boutonnier est spécialisé dans la fabrication de boutons.

Profil

  • Minutie
  • Intérêt pour les matériaux rares

Emploi et débouchés

Le travail de la nacre connaît un réel engouement avec le style Louis XV puis sous la Restauration et le Second Empire. Il se développe avec les accessoires de mode au XIXe siècle. La région de Méru, dans l’Oise, devient le centre névralgique de l’activité nacrière en boutonnerie et accueille également de nombreux ateliers de tabletiers (dominos, éventails…).
Il existe aujourd’hui très peu d’artisans nacriers. La plupart travaille exclusivement pour l’industrie du luxe à laquelle ils fournissent des pièces en nacre : joaillerie, orfèvrerie, lutherie, art de la table... D’autres se sont spécialisés dans la fabrication de bijoux en nacre, de petits sujets, de tableaux.... Les nacriers interviennent en restauration de pièces anciennes dont la nacre doit être remplacée.
Les rares artisans nacriers ont souvent développé parallèlement des compétences dans le secteur plus général de la tabletterie, ce qui leur permet d’intervenir sur l’ivoire, l’écaille, les bois précieux etc. Le marché requiert aujourd’hui une certaine polyvalence.
Les boutonniers ont presque disparu avec l’industrialisation de la profession. Mais leur savoir-faire reste prisé dans la haute couture ou le prêt-à-porter du luxe. Les boutons de nacre sont également demandés dans le domaine des loisirs créatifs. Aujourd’hui la quasi-totalité des boutons de nacre est produite en Asie.
L’approvisionnement en matière première est également un point sensible car les mollusques dont elle est extraite sont pour la plupart protégés, comme les ormeaux. Elle est également très sensible à la pollution du milieu marin qui peut altérer son orient. Le travail de certaines nacres est soumis à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) appelée également « Convention de Washington ». Mais toute la matière première n’est pas protégée et plusieurs coquillages à nacre tels que trocas (bien que de plus en plus réglementé) ou agoyas se trouvent encore en grande quantité, ce qui permet de travailler sereinement.

Devenir Nacrier – Boutonnier de nacre

Formation

Aucune formation initiale ni formation professionnelle continue spécifique n’est dispensée pour les nacriers et boutonniers. Les techniques du travail de la nacre peuvent néanmoins être abordées dans les domaines spécifiques tels que joaillerie, marqueterie ou orfèvrerie.