Marqueteur de pierres dures

Métier du secteur : Pierre

Métier

Roi du trompe l’œil, le marqueteur de pierres dures  maîtrise toute la palette des couleurs des pierres. Il débite les blocs en tranches de faible épaisseur à la scie circulaire et les double d’une feuille d’ardoise. Chaque pièce est découpée avec précision, collée sur la plaque et ajustée à la meulette.

Profil

  • Intérêt pour le travail de la pierre
  • Bonne forme physique
  • Créativité
  • Précision

Emploi et débouchés

De nos jours, l’art de tailler la pierre reste l’un des arts les plus difficiles. Le travail de la pierre dure ne s’exerce plus que dans quelques rares ateliers hautement spécialisés et ne concerne en France que deux ou trois lapidaires. La dureté et fragilité du matériau rendent l’exercice coûteux d’autant que le débit de la pierre est long et le découpage de la pièce lent et très minutieux. Sa diffusion est particulièrement difficile et ne s’adresse qu’à une clientèle aisée : des mécènes, des collectionneurs, de grands antiquaires, de grands décorateurs, des ambassades, ou encore les musées qui peuvent demander un état des lieux d’une collection ou des travaux de restauration de marqueterie de pierres.

Devenir Marqueteur de pierres dures

Formation

Il n’existe pas de formation initiale ni de formation professionnelle continue dédiée au métier de marqueteur de pierres dures en France. Il est cependant utile de suivre une formation dans le domaine du lapidaire. En Italie, l’Opificio delle pietre dure de Florence forme quelques personnes vouées à la conservation et la restauration.