Facteur et restaurateur d’instruments de musique mécanique

Métier du secteur : Facture Instrumentale

Métier

Qu’il s’agisse d’orgues de Barbarie, de boîtes à musique ou de pianolas, le facteur et restaurateur d’instruments de musique mécanique conçoit un mécanisme où des rouleaux à papier perforés se déroulent sur un cylindre et actionnent tuyaux d’orgues ou marteaux de carillons.

Profil

  • Intérêt pour les instruments de musique
  • Intérêt pour le travail du bois et du métal
  • Sensibilité artistique
  • Rigueur

Emploi et débouchés

L’orgue de barbarie ou sa cousine l’organette à anches ne sont qu’une facette du monde merveilleux des instruments de musique mécanique. Tombés en désuétude depuis les années 30, ils font un come back dans les années 70 avec l’intérêt des collectionneurs américains pour tous les témoins de l’histoire des technologies. Aujourd’hui, les entreprises fabriquant ou restaurant des orgues à mécanique bénéficient d’une clientèle essentiellement privée. Les restaurations se font à l’initiative des collectionneurs ou particuliers. La commande publique reste rare.
Pour le fabricant, la clientèle privée se compose soit de professionnels (restaurants, forains ou gens du spectacle) soit de particuliers qui réalisent un « rêve ». Il existe deux courants. L’un produit des organettes à anches au coût le plus bas possible pour répondre à un besoin de consommation immédiat du grand public. L’autre offre une large gamme de modèles d’orgues à tuyaux, construits à la commande. La diversité de la demande permet au facteur d’orgue à mécanique de concevoir des projets intéressants : des modèles de rue mais aussi de salon, de concert, de danse, de manège.
Toutes spécialités confondues, il existe moins d’une dizaine d’ateliers professionnels en France. 40% de la production française part à l’export. Le métier se pratique en équipe ou bien seul. Il n’existe pas un seul atelier couvrant tous les besoins au niveau de la fabrication comme de la restauration.
Aujourd’hui, la tendance est à la mixité des technologies. L’orgue à mécanique attire de nombreux musiciens arrangeurs qui enrichissent son répertoire et le renouvellent. C’est au facteur de concilier étendue de la gamme, richesse des timbres et mobilité, pour répondre à un nombre grandissant d’artistes et d’amateurs. 

Devenir facteur et restaurateur d'instruments de musique mécanique

Il n’existe aucune formation spécifique mais le métier demande de vastes connaissances qui peuvent se résumer ainsi :
- Les bases : BEP/CAP menuisier ou ébéniste
- Les fondamentales : la facture d’orgues (organier, tuyautier, mécanicien)
- Les environnementales : arrangement et informatique musicale
- Les optionnelles : réparateur de piano et accordéon
Il est important de signaler qu’il faut faire la tournée des grands musées d’Europe pour se former. Ecouter des pièces exceptionnelles construites tout au long du XIXe siècle et au début du XXe par les grands ateliers de l’époque, étudier leur composition instrumentale, permet d’apprendre les différentes couleurs sonores appréciées à travers les pays d’Europe.