Facteur et restaurateur d’anches

Métier du secteur : Facture Instrumentale

Métier

Le facteur et restaurateur d’anches choisit un roseau selon son diamètre et son épaisseur pour en extraire des anches double ou simple placées à l’embouchure de certains instruments à vent. Il affine les pièces à la gouge ou avec des machines à têtes de diamant.

Profil

 

  • Intérêt pour les instruments de musique
  • Sensibilité artistique
  • Rigueur

Emploi et débouchés

La facture d’anches est souvent semi-industrielle, un certain nombre d’opérations s’effectuant sur des machines de pointe. Les facteurs d’anches recherchent en permanence à améliorer leur production, ce qui amène parfois à des créations de nouveaux prototypes : des anches ont été créées mélangeant fibres et résine et présentant de bonnes caractéristiques acoustiques et surtout une longévité améliorée (elles ne sont plus soumises aux problèmes hygrométriques et de température). Elles sont cependant utilisées le plus souvent comme anches d’études, car elles ne se rapprochent pas de la sonorité offerte par la nature. Le facteur a également pour mission d’informer et conseiller le musicien sur la manière d’utiliser l’anche.
Dans son ensemble, la facture instrumentale française se concentre aujourd’hui surtout sur la lutherie de quatuor, les instruments à vent et leurs accessoires dont les anches. Les facteurs d’anches se retrouvent essentiellement dans le bassin varois où l’on trouve de nombreux sites de roseaux de qualité. Plusieurs centaines de milliers d’anches sont produites chaque jour dans le département du Var. Le secteur repose sur un réseau d’artisans indépendants proches des musiciens et sur quelques entreprises qui se partagent la majorité du marché (SARL Jany Berthelot, Marca, Neuranter/Glotin, Rico, Rigotti, Vandoren…). En France, le marché est estimé à 2 000 000 d’euros (source CSFI) réalisé à 70% par l’entreprise Vandoren. L’export est très important dans ce secteur où le savoir-faire et la qualité française sont réputés. Il peut constituer jusqu’à 96% des commandes des sociétés.
Le marché est toujours en progression, la demande excédant à l’heure actuelle encore l’offre d’anches. Le marché mondial représente aujourd’hui plusieurs dizaines de millions d’anches.

Devenir facteur et restaurateur d’anches

Formation initiale

Aucune formation spécifique n’est dispensée dans le domaine de la facture d’anches. Les techniques de la facture d’anche sont néanmoins abordées dans les formations de technicien en facture instrumentale.
Niveau V
- CAP Assistant technique en instruments de musique, option instruments à vent, 2 ans.
Niveau IV
- BMA Technicien en facture instrumentale, option instruments à vent, 2 ans.