Gainier

Métier du secteur : Cuir

Métier

Le gainier fabrique des gaines, écrins, fourreaux, socles, coffrets, articles de bureaux. Il utilise des fûts (bois ou carcasse) ou des supports en carton ou plastique et les recouvre de cuir, papier, ou simili cuir.

Profil

  • Intérêt pour le travail du cuir
  • Bonne perception des volumes
  • Créativité
  • Sens de la finition
  • Intérêt pour l'univers de la décoration

Emploi et débouchés

La gainerie fait partie du secteur de la maroquinerie constitué de 1 500 entreprises dont 800 artisans indépendants et plusieurs grands groupes comme Hermès ou LVMH (Louis Vuitton). Ces grands noms sont d’importants recruteurs pour leur production industrielle. Parallèlement, ils réussissent à préserver un savoir-faire haut de gamme et sur mesure en proposant des articles de gainerie d’art. La maroquinerie a connu en 2006 une hausse de 6,2% de son chiffre d’affaires avec près de 85% à l’export (Fédération française de la maroquinerie).
La gainerie d’art est pratiquée par une trentaine de professionnels en France. Il existe quelques entreprises de plus de dix employés, mais dans la majorité des cas les gainiers d’art travaillent seuls ou dans de petits ateliers. Ils participent généralement à la création de modèles originaux en accord avec des clients privés ou des entreprises soucieuses de leur image.
Dans les plus grands ateliers, on trouve des créateurs et des techniciens. Les gainiers débutants ont de bonnes perspectives d’évolution et peuvent se spécialiser dans un des domaines de la gainerie (écrins, parties portantes, dorure etc.) ou dans une fonction d’étude et de création.
La Suisse, forte de sa tradition en horlogerie et joaillerie, dispose d’un important tissu artisanal en gainerie d’art, d’écrins, parties portantes et étalages. Les articles de grosserie et de fantaisie rencontrent plutôt une concurrence anglaise et italienne.
Après une période morose, l’activité de gainerie d’art renoue avec la croissance grâce au développement des arts graphiques et de la décoration de luxe. La clientèle est composée de particuliers très aisés et plutôt étrangers (russes, australiens, américains) ainsi que de grands noms du secteur du luxe.

Devenir gainier

Formation initiale

Il n’y a plus de formation à proprement parler de gainerie. Il est nécessaire de suivre une formation en maroquinerie complétée par un apprentissage en atelier de gainerie, ou une formation en dorure sur cuir

Formation professionnelle continue

Des formations non diplômantes, d’une durée variable permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement.