Bottier main

Métier du secteur : Cuir

Métier

Le métier de bottier regroupe quatre spécialités en une : le formier, le patronier, le tigiste ou piqueur de tige, le monteur (chaussure homme ou femme). Le nom de "bottier" a été définitivement adopté pour désigner le maître artisan confectionnant, à la main et sur mesure, des bottes et des chaussures de luxe, principalement pour homme. Il peut fabriquer la chaussure entièrement ou une étape spécifique de sa réalisation. La profession est d'ailleurs régie par la loi du 14 Mai 1948 qui stipule dans l'article 3 "l'appellation bottier est exclusivement réservée à ceux dont l'activité principale est de confectionner et de vendre des chaussures sur mesure".

Profil

  • Intérêt pour le cuir
  • Bonne perception des volumes
  • Créativité
  • Sens de la finition
  • Intérêt pour l'univers de la mode

Emploi et débouchés

Il reste environ une trentaine de bottiers en France, exerçant principalement dans cette profession. Chaque paire de bottes ou de chaussures est unique. La maison Massaro est l’une des rares à réaliser également des modèles pour femme. Depuis une vingtaine d’années, le secteur industriel est marqué par les cessations d’activités et les restructurations. Le haut de gamme est également touché par la crise. En 2003, le secteur de la chaussure ne représentait plus que 51% de la filière cuir. Le nombre d’entreprises est passé de 437 pour 62 305 salariés en 1980 à 141 entreprises avec un effectif de 13 380 en 2004. Les premières régions touchées sont : Pays-de-Loire, Aquitaine et Rhône-Alpes. Néanmoins, la chute du secteur ralentit progressivement. Les principaux importateurs sont maintenant les États-Unis et Hong-Kong, devant l’Allemagne.
La France continue de subir la concurrence internationale, dont la pression se fait davantage sentir suite à la levée des quotas, notamment de la part de la Chine, mais également de l’Italie. Cette dernière reste le premier fournisseur de produits moyens et haut de gamme.

Devenir bottier main

Formation initiale

Niveau V
- CAP cordonnier bottier, 2 ans.
- CAP chaussure, 2 ans.
Niveau IV
- Bac Pro métiers du cuir option chaussures, 3 ans.
Niveau III
- Formation supérieure internationale styliste, modéliste, chaussure (Institut Colbert -Paris), 16 mois.
Niveau II
- Ingénieur options cuir, chaussure, maroquinerie (Institut textile et chimique de Lyon), 3 ans.
Dans certains établissements sont dispensés des CAP, DT et BTS de podo-orthèse. La podo-orthésie a pour but de fabriquer des chaussures orthopédiques sur mesure. Son cursus d’enseignement peut déboucher sur la botterie car les bases de départ sont semblables.

Formation professionnelle continue

Plusieurs organismes proposent des formations dont certaines permettent d’aboutir à des diplômes comme le CAP cordonnier bottier en 2 ans ou le BM cordonnier bottier qui se réalise en 1 an. Il est également possible de préparer le titre professionnel de modéliste styliste industrie du cuir. Il existe aussi des centres qui organisent des stages ou des cours de formations diversifiées dans les différentes techniques du secteur de la chaussure.