Laqueur

Métier du secteur : Bois

Métier

Le laqueur choisit la traditionnelle laque de Chine, le vernis gras ou des laques créées par l’industrie moderne : cellulosique, polyuréthane. Le support est apprêté avant de recevoir la laque parfois mariée à d’autres matières : feuilles d’or, d’argent ou de cuivre, poudres d’aventurine, nacre…

Profil

  • Créativité
  • Sens des couleurs
  • Intérêt pour l'ameublement et  la décoration

Emploi et débouchés

Les domaines d’application de la laque sont très vastes et concernent l’architecture, les décors intérieurs, le mobilier (table, fauteuil…), les objets d'art (vaisselle, bijoux), les petits accessoires (boîtes), les panneaux muraux. La clientèle comprend des décorateurs, des particuliers, des collectionneurs, des musées pour les travaux de restauration de laque ancienne et l’État à travers des commandes d’art monumental.
Aujourd’hui, en France, une centaine de professionnels se rattache au domaine de la laque. Dans la région parisienne sont concentrés environ six ateliers à façon comme Midavaine, Cornevin ou Alm déco, créés en majorité dans les années 1920. Ils travaillent pour une clientèle aisée avec des commandes classiques ou des chantiers à l’étranger (États-Unis, Russie): décoration de pièces, intérieur de paquebots... Ces ateliers constatent un renouveau de l’art décoratif même si l’ensemble des demandes concerne la production de table basse, copie de type “laque de chine” ou coromandel.
Les laqueurs créateurs doivent souvent exercer une activité complémentaire comme l’enseignement ou le graphisme. Ils diffusent leurs œuvres dans les galeries et les salons.

Devenir laqueur

Formation initiale

Niveau III
-DMA décor architectural, option domaine du décor du mur, option laque (ENSAAMA - Paris), 2 ans.

Formation professionnelle continue

Divers stages d’initiation ou de perfectionnement à la laque sont proposés en ateliers privés ou public comme le Greta des Arts appliqués.