Marbreur sur papier

Métier du secteur : Arts graphiques

Métier

Le principe de la marbrure est celui de l’empreinte par transfert. Pour fabriquer le papier marbré, l’artisan remplit une cuve avec de l’eau épaissie par une gomme hydrosoluble qui permettra aux couleurs de flotter en surface. Le marbreur dépose sur ce bain des gouttes de peinture à l’huile ou à l’eau. La façon de déposer les gouttes puis de les travailler permet d’obtenir différentes familles traditionnelles de motifs : le marbré proprement dit, l’Annonay, le zigzag, la plume de paon, l’œil de chat, le peigné (large, fin, ondulé coquille ou chevron), le marbré à fleurs, à fleurons, à tourniquets, le marbré d’Allemagne, l’agate, le placard, le montfaucon, le caillouté…

Profil

  • Sens des couleurs
  • Sensibilité artistique
  • Intérêt pour l'univers de l'édition

Emploi et débouchés

Les papiers marbrés à la main sont devenus rares et leur clientèle est plus restreinte, du fait de leur prix élevé à la feuille. La marbrure sur papier s’est mécanisée à la fin du XIXe siècle. Dans le procédé Putois, inventé en 1900, une machine imite les mouvements variés de la main du marbreur. Ces papiers mécaniques complètent la gamme des papiers marbrés sur le marché, approvisionnant une consommation courante. Ils sont surtout destinés à une clientèle de débutants dans les arts graphiques ou au budget restreint.
Le débouché principal pour la marbrure à la main reste la reliure artisanale, mais certains marbreurs diversifient aussi leur offre en proposant de petits objets recouverts de papier marbré : boîtes, accessoires d’écriture, abat-jour… Beaucoup d’ateliers de reliure produisent eux-mêmes leur propre papier marbré en fonction des besoins, ce qui permet d’adapter la marbrure au reste de la reliure et au contenu du livre.
Les marbreurs contemporains continuent à créer de nouveaux motifs en variant les textures et les procédés. Certains d’entre eux savent également reproduire des styles de marbrés anciens, qui servent alors pour la restauration de reliures.
En raison du caractère restreint du marché, la plupart des marbreurs exercent la marbrure parmi d’autres activités traditionnellement peu éloignées : ils sont aussi relieurs, artistes, dominotiers, décorateurs, etc. On recense cependant encore moins d’une dizaine de marbreurs professionnels spécialisés dont l’activité est entièrement dédiée à la marbrure.

Devenir marbreur sur papier

Des stages d’initiation à l’art du papier marbré sont proposés par les professionnels eux-mêmes.