Les métiers d’art en Guadeloupe

Sous le signe du Ka

En 2010, le ministère de la Culture et de la Communication a rendu hommage aux métiers d’art guadeloupéens à travers la figure d’Yves Thôle. Ce facteur et restaurateur de « Ka », ce tambour typique exécuté à partir d’une structure de tonneau, a été nommé Maître d’art. Mais il n’est pas seul. Tailleurs de pierre, menuisiers, charpentiers de marine, bijoutiers, sculpteurs ou brodeuses… participent à l’essor des métiers d’art guadeloupéens.

Savoir-faire guadeloupéens
Techniques et outillage traditionnel, charpenterie de marine, bois, fabrication de luminaires, créations de masques, chapeaux, broderies