L’INMA au cœur de la réflexion sur l’économie des métiers d’art

Le 06/07/2018

En septembre 2015, les Journées d’Etudes Internationales « Métiers d’art, enjeux et perspectives économiques » organisées par l’INMA, en partenariat avec le Musée des Arts Décoratifs, ont permis de faire ressortir des problématiques et des réflexions inédites sur l’économie des métiers d’art.

L’INMA est heureux de présenter aujourd’hui dans une publication éponyme les contributions de spécialistes et experts issus des plus grandes universités (Harvard, Bocconi, London School of Economics, Aalto, Venise, Paris I Panthéon-Sorbonne…) et acteurs référents du secteur, réunis pour partager leurs analyses, leurs théories et leurs points de vue sur des thèmes aussi déterminants que l’impact des nouvelles technologies, la commercialisation, la formation, le développement territorial…

Extraits :

“I believe the arts and crafts can provide a very powerful vehicle for accomplishing one of our most important educational goals: namely, to provide all young people with the opportunity to experience becoming expert in something.” R. Schwartz, Professor Emeritus of Practice in Educational Policy and Administration, Harvard, Graduate School of Education

« Confier uniquement l’usinage à l’outil numérique, notamment au cours de l’apprentissage, prive d’une part sensible de la connaissance des matériaux et a des conséquences – connues et inconnues, étudiées ou non – sur les capacités professionnelles développées par la suite. » H. Jacquet, Socio-historien spécialisé sur les savoir-faire.

“Thinking creatively is not a professional activity but a way of thinking about your life. It is a way of creating yourself and trying to become excellent in what you are doing.” A. Stenros, former Design Director at KONE Corporation and former professor at Aalto University

« Il est indispensable d’associer savoir-faire, faire savoir et faire valoir. » G. Laizé, Conseil en stratégie, ancien directeur général du VIA, Valorisation de l’innovation dans l’ameublement

 “Dans un monde où les individus voient leurs compétences et leur capacité de participation dévalorisées, le travail artisanal devient un antidote à l’égarement et à l’effacement de la personnalité “ S. Micelli, Professeur d’économie et de gestion, Università Ca’Foscari, Venise

 

Ces articles rappellent la capacité d’innovation et d’adaptation des métiers d’art, en plus de leur valeur économique, et les valeurs fondamentales qu’ils portent dans notre société contemporaine ; ils mettent aussi en évidence la nécessité d’une analyse plus pointue du secteur des métiers d’art, afin de révéler sa réelle contribution à l’économie générale et son potentiel économique considérable.

Retrouvez l’intégralité des articles : 
- Télécharger les articles en français
- Télécharger les articles en anglais 

Les conférences des Journées d’Etudes Internationales en vidéo :https://www.dailymotion.com/playlist/x47a2h

A l’occasion de l’événement Homo Faber, organisé par la Fondation Michelangelo à Venise en septembre prochain, l’INMA poursuivra ce travail de réflexion essentiel sur les grands enjeux du secteur dans le cadre d’un cycle de conférences internationales « L’INMA à Homo Faber » du 28 au 30 septembre 2018.

L’INMA au cœur de la réflexion sur l’économie des métiers d’art