Prix Avenir Métiers d’Art : les lauréats 2017

Le 09/02/2018

Neuf futurs professionnels des métiers d’art constituent la nouvelle promotion des Prix Avenir Métiers d’Art. De jeunes talents qui bénéficieront ainsi d’un tremplin vers la vie active, grâce à la reconnaissance de leur savoir-faire et de leur créativité, à une visibilité médiatique et événementielle, ainsi que l’opportunité de construire un premier réseau professionnel.

Organisé par l’INMA avec le soutien de la Fondation Michelle et Antoine Riboud, le Prix Avenir Métiers d’Art est le seul concours récompensant les jeunes (moins de 26 ans) en formation initiale à temps plein ou en apprentissage dans les filières des métiers d’art. Il distingue chaque année trois lauréats dans chacun des trois niveaux de formation : niveau V (CAP), niveau IV (BMA, BTM, Bac pro), niveau III (BTS, BTMS, DMA).

Après s’être distingués au niveau régional, les lauréats concourent à l’échelon national et présentent leurs pièces de diplôme devant un jury de personnalités qualifiées et partenaires du secteur et sous l’œil avisé d’experts.

Promotion 2017

Niveau V

1er : Adrien THOUVENIN
Mention complémentaire Sculpture, Lycée professionnel Camille Claudel, Remiremont, Grand-Est

Adrien Thouvenin a présenté une copie de la sculpture d’Eve de Tilman Riemenschneider, datant de la fin du XVe siècle. À mi-chemin entre création et restauration d’œuvres historiques, le jeune sculpteur a suivi scrupuleusement chaque étape de réalisation : modelage, moulage à creux perdus et sculpture.

2ème : Juliette SAGOT
CAP Marqueterie, Lycée Napoléon, L’Aigle, Normandie

Juliette Sagot signe « Éclat de vie », un tableau de marqueterie inspiré des mandalas. Mêlant de multiples matériaux : bois indigènes et exotiques, galuchat teinté, laiton, nacres, os, etc., l’œuvre présente un bel équilibre entre les surfaces, démontrant par là une belle maîtrise technique.

3ème : Fanny CASANO
CAP Art et techniques de la bijouterie-joaillerie, SEPR, Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes

« Efflorescence » est un collier amovible, se déclinant en boucles d’oreille et broche, représentant une branche d’olivier. Une belle pièce par laquelle Fanny Casano a fait la démonstration d’une dizaine de techniques de bijouterie et joaillerie.

Niveau IV

1ère : Victoria RAVÉ
Bac pro Métiers de la Mode, Lycée Saint Paul Bourdon Blanc, Orléans, Centre- Val de Loire

Victoria Ravé a réalisé « L’Oiseau du Deuil », un bustier pour femme et sa traîne représentant un paon. Les matériaux nobles se mettent au service d’une création unique et originale, par le biais de nombreuses techniques : couture, broderie, crochet, plumasserie, etc.

2ème : Shona TAINE
BMA Horlogerie, Lycée Edgar Faure, Morteau, Bourgogne-Franche-Comté

Shona Taine a présenté le fruit de 2 années de travail, incarnées dans sa montre à gousset « La Route du Thé ». Une histoire qui, en vérité, a commencé bien plus tôt, avec la découverte de l’horloge astronomique de la ville de Vienne, alors que la future horlogère n’a que 10 ans !

3ème : Noé LIABEUF
BMA Ébénisterie, Institut Lemonnier, Caen, Normandie

A la manière d’un diamant serti, le coffre sur pieds « Discordance » de Noé Liabeuf présente une structure légère, offrant un écrin aérien à un caisson minéral. Un jeu avec les paradoxes qui surprend par la transparence de la pierre autant que la souplesse et la solidité du bois.

Niveau III

1ère : MARIE SEPRÉ
DMA Ébénisterie, École Boulle, Paris, Ile-de France

Le bureau Yin incarne la réflexion de Marie Sepré autour des gestes libérateurs, physique et psychique, du travailleur à domicile, grâce à un jeu de moulage du bois qui forme une coque. Après cette remarquable pièce de diplôme, la lauréate envisage de poursuivre ses études vers la céramique, afin de multiplier ses savoir-faire et ses horizons.

2ème : Thomas WAROQUIER
DMA Métal, ENSAAMA Olivier de Serres, Paris, Ile-de-France

Avec « Mursi », Thomas Waroquier revisite les traditions du peuple éthiopien éponyme par le truchement du métal. Modelage, ciselure et dinanderie façonnent un masque orné de scarifications, entre tension et sensibilité.

3ème : Pierre VIVIEN
DMA Ébénisterie, Lycée des Métiers de l’Ameublement, Saint-Quentin, Hauts-de-France

Pierre Vivien a présenté un écrin à miels d’exception, destiné à la présentation de produits auprès des chefs de grands restaurants. Marqueterie, dorure à la feuille, gravure laser… toutes les techniques composant cette ruche artificielle concourent à la mise en valeur des miels.

Crédits photos : © Augustin Détienne - INMA

Prix Avenir Métiers d’Art : les lauréats 2017