Bilan des Journées Européennes des Métiers d’Art 5, 6 et 7 avril 2013 un succès partout en France et en Europe

Le 07/04/2013

Avec l’édition 2013 des Journées Européennes des Métiers d’Art, qui s’est déroulée en France et dans une dizaine de pays européens, les 5, 6 et 7 avril, l’Institut National des Métiers d’Art, organisateur et coordinateur de l’ensemble de la manifestation, invitait le public à rencontrer les métiers d’art sous un jour nouveau. Sans jamais négliger les valeurs patrimoniales et traditionnelles attachées à ces métiers, l’édition 2013 des JEMA a mis l’accent sur le souffle de la création contemporaine qui anime les artisans d’art, perpétuels réinventeurs de leurs savoir-faire.

Un pari gagné dans un lieu emblématique
Inaugurées jeudi 4 avril au Palais de Tokyo avec l’exposition « Les métiers d’art se mettent en scène » par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, et Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, les Journées Européennes des Métiers d’Art 2013 ont renouvelé l’approche des Métiers d’art en les inscrivant  d’emblée au centre de la création artistique contemporaine. Métaphore plastique de la ruelle d’artisans, l’installation « Les métiers d’art se mettent en scène » a été pensée comme une approche sensorielle nourrie de sons et de lumières. Cette scénographie résolument novatrice invitait le public à s’immerger dans l’univers de chacun des artisans présentés et invitait à un changement de regard. La scène a changé, les acteurs également ; les Métiers d’art se conjuguent ainsi indéniablement au futur : des savoir-faire où s’expérimentent sans cesse de nouvelles hybridations et de prometteurs métissages entre artisanat, arts plastiques, architecture et design, au service d’un nouvel art de vivre.

Un public actif
Ce foisonnement créatif des Métiers d’art, qui marque progressivement l’effacement des frontières entre artisan et artiste, s’est retrouvé dans l’ensemble de la manifestation. Et le public ne s’y est pas trompé, venu en masse au Palais de Tokyo – où des workshops très suivis ont été proposés par les artisans, au sein même de l’exposition pendant les trois jours, il s’est également déplacé en nombre dans toute la France.

La pédagogie par le geste
Parce que la transmission des savoir-faire est au coeur de la problématique des métiers d’art, les Journées Européennes des Métiers d’Art donnent une place particulière aux différents lieux et organismes qui forment aux Métiers d’art. En partenariat avec la Cité des Sciences et de l’Industrie, l’Institut National des Métiers d’Art organise ainsi, depuis trois ans, l’exposition ludique et interactive « Entrez en matière », spécialement dédiée aux enfants. Initiée cette année, autour des métiers du livre, typogravure, gravure et reliure, l’exposition centrée autour de quatre ateliers-découvertes à connue des records d’affluence. Au vu de l’enthousiasme des enfants, des vocations sont nées !

Un rayonnement européen
Initiée en 2012, avec la participation de l’Espagne, de l’Italie, de la Belgique et de la Suisse, la dimension européenne des JEMA s’est renforcée, cette année, avec l’arrivée de quatre nouveaux participants : l’Allemagne, représentée à Paris par les artisans berlinois, la Hongrie, le Portugal et la Grande-Bretagne à travers l’exposition « Crafted : makers of the Exceptional », proposée à la célèbre Somerset House de Londres.

L’Institut National des Métiers d’Art, le ministère de la Culture et de la Communication, et le ministère de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme vous donnent rendez-vous en avril 2014 pour une nouvelle édition des Journées Européennes des Métiers d’Art, et tiennent à remercier tous leurs partenaires institutionnels, privés et médias d’avoir su si bien contribuer au succès de ces Journées : l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat, le Fonds National de Promotion et de Communication de l’Artisanat, les Ateliers d’Art de France, la Manufacture Horlogère Vacheron Constantin, la Fondation Bettencourt Schueller, le Centre des Monuments Nationaux, la Fédération Nationale des Comités Régionaux de Tourisme, la Fédération Nationale des Parcs Naturels et Régionaux, la Fondation du Patrimoine, l’ONISEP, l’association Les Plus Beaux Villages de France, le RSI, les Vieilles Maisons Françaises, le magazine Art & Décoration, le quotidien Metro, France Télévisions.

Quelques chiffres de fréquentation

En EUROPE
A Genève, à Londres et à Milan, les événements organisés en partenariat avec la Manufacture Horlogère Vacheron Constantin ont mobilisé un public nombreux : l’exposition « L’envers du décor » au musée d’Art et d’Histoire de Genève a accueilli près de 3 000 visiteurs ; le Grand Théâtre de Genève a rassemblé plus de 1 400 personnes ; et ils étaient près de 2 000 visiteurs dans les ateliers qui ont ouvert leurs portes partout dans la ville genevoise ; l’exposition « Crafted : makers of the Exceptional », proposée à la célèbre Somerset House de Londres, a enthousiasmé plus de 2 000 visiteurs ; les manifestations milanaises ont suscité l’engouement de près de 3 400 personnes.

En FRANCE

En Alsace
Regroupement d’artisans dans l’atelier de céramique C. Colomba (Hartmannswiller, Haut-Rhin) : 300 personnes et une centaine de scolaires
Ebenisterie d’art le Chevalet (Mundolsheim, Bas-Rhin) : 400 personnes
L’atelier de céramique Le Filon d’Argile (Krautergersheim, Bas-Rhin) a accueilli près de 300 visiteurs.

En Auvergne
12 000 personnes ont participé aux 7 manifestations collectives.

En Bretagne
Mobilisation de la cité de caractère de Josselin (Morbihan) : 500 visiteurs
Exposition dans le centre culturel de Plestin-Les-Grèves (Côtes d’Armor) : près de 2 000 visiteurs
Démonstrations de savoir-faire rue de la Marine au Guilvinec (Finistère) : plus de 1 000 visiteurs
Exposition à la tour Bidouane sur les remparts de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) : 2 000 visiteurs
La Cour des Métiers d’art à Pont- Scorff (Morbihan) : plus de 1 000 visiteurs

Dans la région Centre
Exposition « De la matière à l’objet » à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) : près de 300 visiteurs
Groupement d’ateliers de restauration du patrimoine à Saint-Aubin-des-Bois (Eure-et-Loir) : plus de 400 visiteurs
Exposition « Talents d’ARTisans » à Luisant (Eure-et-Loir) : près de 200 visiteurs

En Champagne-Ardenne
Salon des Métiers d’art à Joinville (Haute-Marne) : plus de 2000 visiteurs
Opéra de Reims (Marne) : près de 300 visiteurs

En Ile-de-France
A Paris
Les Métiers d’Art se mettent en scène au Palais de Tokyo, 75016 : plus de 8 000 visiteurs
« Entrez en matière », Cité des Sciences et de l’Industrie, 75019 : plus de 4 000 enfants
Hervé ébénisterie, 75011 : plus de 500 visiteurs
Le circuit Ateliers de Paris (Viaduc des Arts et Passage Brulon, 75012) a été extrêment suivi : des milliers de Parisiens sont venus le découvrir.

Quelques autres exemples en Ile-de-France
En Seine-et-Marne, le Château de Blandy-les-Tours a accueilli près de 4 000 visiteurs.
Le Salon du Plessis-Trévise dans le Val-de-Marne a dépassé les 4 000 visiteurs.
Musée du Jouet à Poissy (78) : 300 visiteurs
Les Métiers d’Art au Potager du Dauphin, Meudon (92) : 350 visiteurs
Le Pôle Pantin – Métiers d’Art – Maison Revel, en Seine-Saint-Denis : 250 visiteurs
Portes Ouvertes à la maison des Artisans d’Art, Domont (95) : 300 visiteurs

En Languedoc-Roussillon
Manifestation et ateliers de Lodève (Hérault) : 400 personnes
Manifestation au Pouget (Hérault) avec Frédéric Matan : 800 personnes

En Midi-Pyrénées
Salon régional de Saint-Lizier (Ariège) : 8 000 personnes
Manifestation autour de la reliure à Millau (Aveyron) : 150 personnes

DANS LE Nord-Pas-de-Calais
« ARTIGANCE se met en scène », Lille (Nord) : 200 personnes
Marie Laly, céramiste à Arras (Pas-dePalais) : 50 personnes

En Poitou-Charentes
Abbaye de Saint-Amant de Boixe (Charente) : 730 personnes

En Pays de la Loire
Mans’Art au Mans (Sarthe) : 10 000 visiteurs

En Provence-Alpes-Côte d’Azur
Artisans 13 à Marseille (Bouches-du Rhône) : 25 000 personnes
Salon des Métiers d’Art de Marseille (Bouches-du-Rhône) : 10 000 visiteurs

Télécharger le communiqué de presse au format PDF

Bilan des Journées Européennes des Métiers d’Art