Inventaire des savoir-faire rares

Préserver le patrimoine immatériel

L’inventaire des métiers d’art rares en France s’inscrit dans le cadre de la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Cet accord demande aux États membres d’identifier les savoir-faire rares afin de les valoriser et de favoriser leur transmission. En France, la Direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture a confié cette mission à l’Institut National des Métiers d’Art (INMA).  

Le patrimoine immatériel

Le patrimoine culturel immatériel comprend également les traditions et expressions vivantes comme les danses, les chants, certains rituels religieux ou encore les savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel. L’UNESCO considère que ce patrimoine est le garant de la créativité humaine par la diversité des pratiques et des hommes qu’il représente. L’Institut National des Métiers d’Art (INMA) a recensé à ce jour 1427 détenteurs d’un savoir-faire rare. Il a réalisé plus de 50 portraits et entretiens consultables sur le site de la mission ethnologie du ministère de la Culture et de la Communication.

Les critères de rareté

Voici les critères qui permettent de considérer comme rares des professionnels ou des entreprises :

  • des savoir-faire de haute technicité ou d’exception porteurs de tradition ou d’innovation
- des pratiques liées à un petit nombre de professionnels ou à une communauté locale
- un savoir-faire caractérisé par l’absence ou l’indisponibilité de formations dans les filières reconnues
  • des fonds d’archives anciens reposant sur des ouvrages et documents rares
  • des matières premières rares
  • des machines et outils anciens ou rares
  • des productions rares
  • des savoir-faire liés à des productions qui ont fortement diminué du fait de la réglementation des matériaux, des outils qui ne peuvent plus être utilisés pour des raisons de sécurité, ainsi que de l’évolution des techniques et du marché
  • des pratiques appartenant à des secteurs qui ont connu une forte baisse, accompagnée d’une diminution importante du nombre des entreprises.

La liste de l’UNESCO

Certains savoir-faire sont inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Depuis 2009, l'UNESCO a distingué quatre savoir-faire français : la tradition du tracé dans la charpente, la tapisserie d'Aubusson, la dentelle au point d'Alençon et le compagnonnage en tant que réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier. Au total, cette liste recense aujourd'hui plus de 200 pratiques et expressions du patrimoine immatériel dans le monde. Le travail se poursuit.

Contact :
Institut National des Métiers d’Art
Viaduc des Arts, 23 avenue Daumesnil, 75012 Paris.
info@inma-france.org