Titre de Maître d'art

La transmission de savoir-faire remarquables et rares

Titre de Maître d'art

La transmission de savoir-faire remarquables et rares

115 Maîtres d’art 

Inspiré par les "Trésors nationaux vivants" du Japon, le titre de Maître d'art a été créé en 1994 par le ministère de la Culture et de la Communication afin de sauvegarder les savoir-faire remarquables et rares détenus par des professionnels des métiers d'art, tant dans le champ de la création artistique que de la préservation du patrimoine. Ce dispositif concerne principalement des techniques spécifiques qui ne peuvent être transmises qu'au sein d'un atelier et pour lesquelles il n'existe pas de formation par ailleurs. 

Une mission essentielle : la transmission

Décerné à vie, le titre de Maître d'art engage son détenteur dans la transmission de ses savoirs et savoir-faire à un Elève de son choix au sein de son atelier. Une allocation, actuellement fixée à 16.000 euros par an, est attribuée pendant trois ans au Maître d'art pour financer cette transmission. 

Les critères de sélection

  • être un professionnel des métiers d'art,
  • détenir des savoir-faire remarquables et rares ne pouvant être transmis que dans le cadre du dispositif Maîtres d'art - Elèves,
  • exercer son activité professionnelle depuis au moins quinze ans (hors formation),
  • œuvrer à l'évolution de son métier par l'introduction de techniques innovantes,
  • s'engager à transmettre à son Elève, au sein de son atelier, la maîtrise des gestes et techniques les plus complexes de son métier.